Il faut se remémorer, avant toute chose, que le passé nous a appris que la Touraine est un département à hauts risques cavités souterraines …
En 1985, deux effondrements d’importance :

  • l’un ayant affecté le coteau aux abords de la carrière de Marmoutier,
  • l’autre le mur de soutènement de la rue de la « Tranchée » à Tours, ont donné matière à réfléchir…

coteau

C’est donc « au pied du mur » face à une situation de danger potentiel, que des élus ont décidé de réagir. Courant 1985, la prévention des effondrements est devenu leur « leitmotiv » et l’idée de créer un syndicat est née.

L’aventure commence avec l’adhésion volontaire des maires des 14 premières communes et le soutien de la Préfecture, de la DDE et de la DRIRE. Le 30 décembre 1985, un arrêté de la Préfecture d’Indre et Loire s’en suit, portant création d’un syndicat alors baptisé « Syndicat Intercommunal pour la surveillance des cavités souterraines et masses rocheuses ».

Depuis le syndicat n’a pas cessé d’évoluer, a commencé par son nom puisqu’il a été rebaptisé « Cavités 37 » en 2009.
Il est aujourd’hui un acteur majeur de la prévention du risque de mouvement de terrain en Indre-et-Loire. Il est au service de plus d’une centaine de communes et de leurs administrés, ainsi que du Conseil Départemental d’Indre-et-Loire, des services de l’état, du SDIS 37…